Voir le panier

Alltech arrive en Normandie

266-Article-Larousse-Alltech.jpg


La société américaine Alltech s'est offert une entrée en fanfare en Normandie  en parrainant les Jeux équestres mondiaux FEI AlltechTM. Elle installe une unité à Vire, Emrovit, pour garder le contact avec les éleveurs laitiers.

L'entreprise américaine Alltech propose depuis trente ans des innovations qui représentent une véritable solution de rechange aux produits vétérinaires. Elle compte 35 sites de production dans le monde. En France, elle est déjà présente à Nantes et la voici qui implante une unité à Vire sous le nom d'Emrovit France. L'activité d'Emrovit a démarré fin juin 2014, juste avant le coup d'éclat des Jeux équestres mondiaux que l'entreprise a sponsorisés. Emrovit France prévoit d'employer une trentaine de personnes en 2015.

Idéalement placée entre la Normandie et la Bretagne, la région de Vire est un lieu stratégique. C'est une des meilleures régions françaises pour la production laitière, 50 % du lait français étant produit dans un rayon de 100 km autour de la ville. Et la présence de grands transporteurs a été un argument dans le choix de l'implantation.

Le cœur de métier de la société Alltech est le processus de fermentation, avec des applications dans l'alimentation animale. L'alimentation équine représente 4 % de son chiffre d'affaires. Le ruminant, la volaille et le porc sont les espèces dominantes, car très présentes dans la chaîne alimentaire. "Notre contribution est de produire une protéine animale plus saine qu'elle ne l'est aujourd'hui ", souligne Marc Larousse, vice-président Business Développement d'Alltech.

Les entreprises de production fondamentale sont basées aux États-Unis, au Brésil ou encore en Serbie, le principal site de production pour l'Europe. Ces produits très concentrés sont ensuite acheminés et mélangés en fonction des solutions et suivant les types d'animaux. "Si la Belgique est un des principaux centres, la société Alltech a mis en place en France un pôle de distribution et de recherche des partenaires pour produire. Nous avons choisi le site de Vire car nous avons la possibilité de doubler la surface de l'entrepôt si besoin. L'objectif est d'y acheminer toutes les marchandises et d'en faire le pôle principal. La Normandie est l'endroit où nous devons être".

La stratégie d'Alltech est d'aller directement vers l'éleveur laitier. Le challenge est d'embaucher des locaux car, pour servir les éleveurs, il faut des personnes implantées. L'entreprise applique cette politique dans les 126 pays où elle est présente. « Un relationnel de qualité est la base d'une bonne relation commerciale. Par exemple, nous avons 400 employés au Brésil, ce sont 400 Brésiliens ». 

Alltech s'investit aussi dans l'activité végétale. Par exemple, un ensilage de qualité va permettre de produire plus de lait. « Notre force de vente travaille auprès des éleveurs tout d'abord sur les terres et la production végétale pour augmenter les rendements et la qualité de ce qui est produit. »

www.alltech.com


Visuel : Marc Larousse, vice-président Business Développement d'Alltech (photo Normandie Magazine)

 

Retrouvez l'article intégral ans la version papier de Normandie Magazine (n° 266, sept.-octobre 2014)

 

A FARMING INDUSTRY IN FERMENT

The Alltech FEI World Equestrian GamesTM 2014 may now be over, but that does not mean that the games' sponsor, one of the world's top animal health companies, will be leaving the host region anytime soon. 'Normandy is where we need to be now' says Marc Larousse, Alltech's Vice President, Business Development.

Ruminants, pigs and poultry, rather than horses, are the main 'consumers' of Alltech's natural nutritional solutions, for the simple reason that they dominate the food chain. It was to take advantage of Normandy's huge dairy industry that the group's subsidiary Emrovit recently opened a brand-new distribution centre in Vire. Its strategy - tried and tested in 126 countries so far - is to work with local production partners and to recruit people with local knowledge to go out and sell its products directly to farmers. 'Good interpersonal skills make for a good business relationship', says Marc Larousse.

It is very important that employees fully understand Alltech's culture, which is why Emrovit's new recruits were sent to train at its bioscience centre in Ireland. 'I myself have been working for Alltech for 21 years, and many staff have been here a long time because they adhere to the corporate culture. Alltech may be an American company, but its soul is Irish'.

In order to sell meat in Europe, producers have to comply with increasingly stringent regulations. It is still quite legal to give animals feedstuffs containing antibiotics, but 'these products can lead to the development of resistance. Technologies like ours mean they can gradually be replaced with natural versions that have similar properties'. Alltech can therefore help the farming industry 'produce healthier animal protein than the protein that is currently being produced'. Alltech's products improve performances be it on the racecourse or in the milking parlour. Not that its goal is solely to increase animal protein production. 'We preserve the animals' health, so production costs are lower, which means that the price of the end product is also lower. Tomorrow's consumers should pay less'.

Alltech's sales force works with farmers to improve their land use in order to increase production both qualitatively and quantitatively. If cattle are fed good-quality silage, for instance, they produce more milk. The group's health and nutrition solutions, based on the implementation of innovative fermentation technologies and on-farm support, have the added benefit of reducing greenhouse gas emissions, and ultimately contribute to a more sustainable form of farming. 'It's a revolution'.

 
Publié le : 12/09/2014

abonnez-vous

abonnez-vous

Réseaux sociaux

Magazine n° 278 - AOÛT-SEPTEMBRE

UNE 278 20 CM.jpg

L'équipe éditoriale

Voir toute l'équipe

Devenir annonceur

Devenir annonceur


ici la boutique

Télécharger gratuitement
l'application «Normandie Mag » sur


Non, merci,
accédez directement au site