Voir le panier

"Une région unique"

265-Article-Keogh.jpg

 

La société Alltech, le partenaire-titre des Jeux équestres mondiaux FEI AlltechTM 2014, crée une troisième unité française à Vire. Catherine Keogh, sa vice-présidente, mise sur un nouveau développement de l'industrie laitière en Normandie.

Spécialiste de la nutrition et de la santé animale, le groupe américain Alltech, un des champions de l'agribusiness mondial, est implanté en France depuis 1991. En Europe, la société possède 32 bureaux, 6 usines de production, 5 distributeurs et emploie 842 personnes. Le siège social européen, situé à Dunboyne, en Irlande, a vu sa taille tripler depuis son ouverture. Il héberge un centre de biotechnologies reconnu comme l'un des plus pointus.

Alltech était déjà en 2010 le partenaire des JEM qui se sont tenus à Lexington, dans le Kentucky. Catherine Keogh, vice-présidente d'Alltech et responsable du marketing, commente le bilan de l'opération 2010 et ses espoirs pour les Jeux normands de 2014.

Quel a été le retour sur investissement des Jeux équestres de 2010 ?
- 'Même si nous sommes historiquement implantés dans le Kentucky, il s'agissait d'un partenariat et d'un investissement sans précédent dans l'univers des sports équestres. Nous avions plusieurs objectifs en 2010 : développer la notoriété de la marque au niveau mondial, utiliser les Jeux comme tremplin et devenir leader mondial en matière de nutrition et de santé animale. Cette première participation a été un véritable succès pour le monde du cheval, le Kentucky et Alltech. Les Jeux de 2010 à Lexington se sont traduits par un impact économique de 350 millions de dollars.

Quels sont les objectifs économiques de ce nouveau partenariat avec les JEM ?
- Au-delà des objectifs économiques, Alltech va bénéficier d'une forte exposition en Normandie, en France et dans plus de 60 pays. Bien évidemment, dans un futur plus ou moins proche, nous attendons des répercussions sur notre chiffre d'affaires. Notre objectif est de gagner en notoriété auprès des éleveurs, de développer le business du côté du cheval qui représente aujourd'hui 5 % de notre chiffre d'affaires.

Pourquoi avez-vous choisi la Normandie pour une nouvelle implantation en France ?
- Tout d'abord, nous souhaitions être proches des Jeux équestres mondiaux. La seconde motivation était la volonté de se rapprocher des éleveurs laitiers normands. La Normandie est une région unique puisqu'elle est le cœur de l'élevage bovin en France. Il y a 580000 vaches laitières en Normandie, la région est connue à travers le monde pour ses produits laitiers. Souhaitant travailler et communiquer au plus près des agriculteurs, il était logique de s'implanter dans un territoire d'élevage et d'employer des équipes locales. Notre objectif étant d'améliorer la santé des troupeaux laitiers pour augmenter l'efficacité, la rentabilité et la pérennité des exploitations, il était crucial de nous rapprocher des éleveurs laitiers.

La plate-forme logistique de Vire sera-t-elle opérationnelle fin août ?
- Emrovit France, développée par Alltech, est une nouvelle entreprise dédiée aux producteurs laitiers. L'entreprise est en cours d'installation et nous espérons qu'elle sera complètement opérationnelle pour la fin de l'été".
 

Retrouvez l'article dans la version papier de Normandie Magazine (n° 265, été 2014)

 
Publié le : 09/07/2014

Archives

Voir toutes les archives

abonnez-vous

abonnez-vous

Réseaux sociaux

Magazine n° 266 - septembre-octobre 2014

UNE 266 20 CM.jpg

L'équipe éditoriale

Voir toute l'équipe

Devenir annonceur

Devenir annonceur


ici la boutique